Patrimoine et culture
Qu’est ce qui fait du Pont-Du-Gard, un ouvrage emblematique de l’époque Romaine ?

Qu’est ce qui fait du Pont-Du-Gard, un ouvrage emblematique de l’époque Romaine ?

Depuis mon installation à Uzès, je ne me lasse pas de m’adonner à ma passion : les randonnées, pour découvrir des patrimoines culturels locaux et en apprendre sur leur histoire. Dernièrement, mes pas m’ont conduite vers le Pont-Du-Gard, un témoin de l’architecture romaine. Je vous invite à découvrir ce lieu chargé d’histoire. Une petite randonnée autour du Pont du Gard vous fera apprécier la beauté des garrigues.

Où se situe le Pont Du Gard ?

Dans le département du Gard, le Pont Du Gard se trouve aux environs de Nîmes, entre Uzès et Remoulins, plus exactement à Vers-Pont-Du-Gard. De la gare «Nîmes Pont du Gard», vous avez environ 25 km à parcourir, 35 km d’Avignon, sinon 24 km d’Arles. Autrement, pour les randonneurs, prenez la randonnée départementale PR trait jaune, rejoignez les gorges du Gardon. Ce prestige de l’architecture, l’acqueduc romain du Pont du Gard, traverse le Gardon. Notez que le mot «aqueduc» signifie «prestige».

Quelles sont les particularités de cet acqueduc romain?

Cet acqueduc romain est le monument antique le plus visité de France. Son poids total fait 50 000 tonnes. C’est aussi l’acqueduc romain le plus haut du monde encore debout. Cette architecture, une merveille de la technique de construction antique, a été classée patrimoine mondial par l’UNESCO. La largeur de la canalisation de cet ouvrage est de 1,35 m. Le Pont traverse des monts et vallées des garrigues d’Uzès et de Nîmes. Maintenant encore, après ma randonnée, je me demande comment les Romains ont construit ce chef-d’œuvre de 49 mètres de haut, avec ses trois rangées d’arcades superposées.

Son histoire

Agé de 1971 ans, le Pont Du Gard est un acqueduc romain construit vers les années 50 après JC, sous l’empereur Claude ou Néron. Jusqu’au VIème siècle, il servait à apporter de l’eau de l’Uzès vers Nîmes durant cinq siècles. A partir du XVIIème jusqu’au XXème siècle, il devint un pont routier. Son environnement originel – sans circulation d’auto ni constructions environnantes – lui a été rendu dans le cadre de l’Opération Grand Site en 2000. Si vous désirez apprécier les vestiges des éléments de cette architecture – ponts, ponts à arcades et ponceaux – je vous conseille une randonnée le long du sentier de découverte balisé. Vous découvrirez alors ce magnifique ouvrage dont la construction a duré seulement 5 ans et a requis près de 1000 ouvriers pour faire tous les travaux.

La carrière antique

L’histoire révèle que ses pierres proviennent principalement de la carrière de l’Estel, à 6000m en aval du pont, sur sa rive gauche. Des fouilles archéologiques à cet endroit ont dévoilé l’histoire du chantier et des techniques utilisées. Au XVIIIème siècle, lors de la construction du Pont routier attenant à l’architecture antique, la carrière reprend vie. Dix-huit siècles séparent ces deux chantiers, pourtant l’évolution des techniques est imperceptible.

La visite du lieu

Le ticket d’entrée m’a permis de visiter les installations sur les deux rives du Gardon. J’ai également pu voir le Musée de l’acqueduc romain où l’histoire de sa construction et sa fonction sont relatées dans une scénographie tout public. Par ailleurs, il y a une exposition à ciel ouvert des activités humaines depuis 2000 ans ainsi qu’un espace ludique et pédagogique pour les jeunes et aussi un restaurant.

Le Pont Du Gard est une architecture majestueuse exposant les finesses et le savoir-faire des Romains. Il a été introduit dans la pédagogie de l’Histoire des arts. Pour les passionnés de randonnées et d’histoire, je vous conseille plusieurs pistes dont le sentier balisé le long des vestiges qui mène vers cet acqueduc romain.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.