Patrimoine et culture
Les vestiges de l’Abbaye Troglodytique de Saint-Roman, entre garrigues et pinède

Les vestiges de l’Abbaye Troglodytique de Saint-Roman, entre garrigues et pinède

J’ai découvert les vestiges de l’Abbaye Troglodytique de Saint Roman au cours de mes promenades dans la région de l’Occitane. Cela m’a donné l’envie de partager avec vous ma passion pour l’exploration des richesses culturelles. Parcourir des régions, découvrir des trésors culturels, connaître l’histoire des lieux, ou tout simplement l’art de vivre de la population locale, sont autant d’activités ludiques, passionnantes et instructives.

L’Abbaye Troglodytique de Saint-Roman

En m’installant à Uzès, la strasbourgeoise que je suis, a été de suite séduite par le paysage si diversifié du Midi de la France. Les lieux de promenades y sont nombreux pour accéder aux vestiges des sites qui sont les uns aussi intéressants que les autres. Mais ce qui m’a le plus captivé, c’est l’Abbaye Troglodytique de Saint Roman. Dans sa partie supérieure, une terrasse vous offre une vue panoramique sur la vallée du Rhône. C’est époustouflant ! Par temps clair, vous pouvez même apercevoir le palais des Papes en Avignon. Insolite et ensorcelant, le site est une invitation à une promenade historique. Ce qui est extraordinaire, c’est que l’histoire des lieux est tellement imprégnée de sacré que même les enfants se taisent pendant la visite ! Un petit conseil : pour accéder aux vestiges de l’unique abbaye creusée à même la roche en Europe, équipez-vous de chaussures de marche !

Pour accéder aux vestiges de l’Abbaye

Le site étant niché au plus haut sommet de l’Argence, suivez un sentier balisé à partir du parking de l’Abbaye pour accéder aux vestiges. Cette promenade parfumée de thym parcourt un maquis, une pinède et une garrigue. L’ascension dure environ un quart d’heure, le chemin est facile à parcourir. Pour récompenser vos efforts, un air vivifiant vous accueillera. Mais attention, il n’y a pas de toilettes sur les lieux. Par ailleurs, les paiements par carte n’y sont pas acceptés.

Découvrir l’histoire des lieux

Au départ, des ermites ont utilisé les méats naturels du massif calcaire, puis vinrent les moines qui avaient agrandi les cavités pour en faire un monastère. Vers 1960, des études ont été menées pour comprendre la magnifique histoire des lieux. Tout au long de mes promenades à travers les vestiges, vieilles de plus de 1500 ans, j’ai pu admirer les chapelles, l’ancien pressoir à vin, les cellules, les silos et les tombes pariétales. L’architecture et l’histoire des lieux rappellent sa parenté spirituelle aux monastères de l’Orient. J’ai bien aimé le dépliant très instructif qui relate justement cette histoire des lieux. Comme les gens du Midi sont accueillants et festifs, il n’est pas surprenant que des festivités puissent se dérouler au sein même de l’Abbaye. Parmi celles-ci, j’ai pu apprécier l’apéro sur la terrasse face au magnifique coucher de soleil. Rien que d’évoquer ces moments dans ce lieu rempli de solennité, à la fois sauvage et mystérieux, j’en ai une grande nostalgie.

Que visiter autour de l’Abbaye Saint Roman ?

Pour accéder aux vestiges, les promenades aux alentours de l’Abbaye vous feront découvrir plusieurs endroits qui méritent le détour, dont les Mas des Tourelles, que je vous conseille particulièrement. Les amphores à vin qui y ont été découverts, les vendanges du temps des Romains et le cuvage de vin des recettes d’antan vous feront revivre des temps antiques. Je l’ai merveilleusement vécu avec ce guide vêtu d’un habit d’époque qui m’a fait découvrir les métiers d’antan et l’histoire des lieux. J’ai également eu la joie de visiter les potagers et la ferme pédagogique qui se trouvent dans les environs de l’Abbaye. Vous ne les manquerez pas sur votre chemin pour accéder aux vestiges.

Vivre dans le Midi m’a permis d’apprécier sa population si chaleureuse et si hospitalière. Tandis que la région elle-même est d’une beauté qui appelle aux promenades et qui se laisse découvrir par son histoire. Une dernière précision : pour accéder aux vestiges de l’Abbaye de Saint Roman, passez par Tarascon ou Beaucaire, puis la route de Nîmes. Un panneau vous indiquera le chemin.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.