Patrimoine et culture
Exploration Urbaine dans les tunnels Romains de Sernhac

Exploration Urbaine dans les tunnels Romains de Sernhac

Au cours de mes promenades dans le Gard, j’ai fait la connaissance du beau petit village de Saint-Bonnet-du-Gard. Ce qui m’a le plus attiré ce sont les Tunnels romains de Sernhac. Des vestiges romains qui invitent à la découverte de l’histoire antique.

L’histoire des Tunnels de Sernhac

C’est au 1er siècle de notre ère que les Romains ont creusé des tunnels, pour faire passer un aqueduc de 52 km pour approvisionner en eau la ville de Nîmes, à partir du pont du Gard. Il reste deux tunnels que les randonneurs peuvent visiter : le tunnel des Cantarelles et celui de la Perrotte. Ce sont des endroits chargés d’histoire, comme tous les vestiges romains.

L’histoire de ces tunnels est liée à celle du Pont du Gard, mais ils sont moins célèbres que ce dernier. D’ailleurs ils ont été construits à la même époque et font partie des vestiges romains encore visibles jusqu’à nos jours.

Où se trouvent les Tunnels de Sernhac?

Si je n’avais pas fait cette petite virée à Saint-Bonnet-du-Gard, je n’aurais pas découvert ces vestiges romains car ces tunnels se trouvent entre ce village et Sernhac. Vous les trouverez après avoir parcouru des petits sentiers sinueux qui serpentent au milieu d’une végétation fournie.

Le tunnel de la Perrotte est long de 74 m, tandis que celui des Cantarelles mesure 60 m.

Comment accéder à ces Tunnels de Sernhac ?

Il vous est possible d’accéder à ces vestiges romains, soit à partir du village de Saint-Bonnet-du-Gard, soit en partant de Sernhac. Dans les deux cas, vous devez suivre des petits sentiers sinueux avec un dénivelé d’à peu près 300 m.

Vous aurez à marcher sur 5,5 km de petits sentiers sinueux. Je l’ai fait en presque 2h en partant de Saint-Bonnet-du-Gard. Le trajet est pratiquement de la même longueur à partir de Sernhac. Pour ma part, je me suis attardée à admirer le paysage et j’en ai profité pour prendre le souffle car le dénivelé m’était quand même assez rude.

Le circuit est balisé et facile à parcourir malgré le dénivelé. Les petites haltes que vous pourrez vous accorder sur ces petits sentiers sinueux vous permettront d’apprécier la vue panoramique sur toute la région. N’ayez aucune honte à vous arrêter un peu car vous pourrez joindre l’utile – en prenant une pause, à cause du dénivelé – et l’agréable.

Le circuit proprement dit

Dans le petit village de Saint-Bonnet-du-Gard, rendez-vous devant l’église romane. Prenez ensuite le chemin à droite d’une croix que vous ne manquerez pas sur votre passage. Là débuteront déjà les petits sentiers sinueux. Vous verrez la première balise appelée «Sous-Ferraud». Le dénivelé commencera à se faire sentir à ces endroits. Puis vous poursuivrez jusqu’à la balise «Les Ormeaux» en allant vers Sernhac. Vous êtes maintenant prêt du sommet.

Vous aurez alors à descendre, puis vous suivrez un muret jusqu’à la balise «La Draille de Perrotte». Ensuite, prenez le «Chemin de Ronde», qui surplombe l’ancienne carrière que les Romains ont exploitée : un autre endroit chargé d’histoire.

Dans les tunnels, des traces de coups de piolet, des trous où il y avait l’emplacement des lampes que les Romains utilisaient, des cheminés qui ont dû servir à faire passer les matériels, sont autant de marques qui racontent l’histoire de ces vestiges romains.

Que vous soyez natif ou de passage dans la région, cette randonnée satisfera votre soif de connaissance. Elle vous racontera l’histoire des vestiges romains qui font la renommée des lieux. Le dénivelé est quelque peu rude mais vous ne regretterez pas d’avoir arpenté ces petits sentiers sinueux où le plaisir de la découverte vous émerveillera.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.